Imprimer cette page

Lancement de deux études sur les tracasseries subies par les femmes dans le commerce transfrontalier

Le ProFAB en collaboration avec Bordeless Alliance, l’Association des Femmes de l’Afrique de l’Ouest (AFAO) et l'Association Femmes Droit et Développement en Afrique (Wildaf : Women in Law and Development in Africa ), vient de lancer deux études portant sur les problèmes que rencontrent les femmes sur le corridors Abidjan-Lagos et sur celui de la Sénégambie. Ces études devront permettre la collecte suffisante d’informations sur les difficultés dont les femmes commerçantes font face dans l’exercice de leurs activités. L’AFAO qui s’intéresse à la transformation des produits agricoles supervise le travail sur le corrdiror de la Sénégambie, tandis que le Wildaf qui s’occupe des questions de droit des femmes assure la supervision de l’ étude sur le corridor Abidjan Lagos.

Les obstacles techniques au commerce constituent une des causes essentielles de la faiblesse actuelle des échanges intra communautaires en Afrique de l’Ouest. Ils revêtent des formes multiples, mais produisent les mêmes effets : réduction du volume et de la valeur des échanges, renchérissement des prix des produits et enfin aggravation de l’état d’indigence des populations vulnérables.

Ainsi, ces recherches à côté des enquêtes continues le long des corridors et au niveau des postes frontaliers terrestres, viendront documenter l’ensemble des pratiques anormales, contraintes et obstacles au commerce régional.

Les résultats seront exploités dans le cadre des actions de plaidoyer (conférences, caravanes, et marches de contestation) pour améliorer leurs portées tant au niveau national que régional.

 

Lu 2269 fois Dernière modification le jeudi, 16 mars 2017 16:28

Éléments similaires (par tag)