Le Bénin alourdit la fiscalité et la réglementation autour de l’export de cajou brute.

Le gouvernement béninois a décidé jeudi dernier en Conseil des ministres d'instaurer un "prélèvement supplémentaire" de FCFA 50 FCFA par kilo de noix brute exportée,  cette taxe venant s'ajouter à la taxe de FCFA 10 le kilo prévue par la loi de finances gestion 2017.

Ce prélèvement est liquidé au cordon douanier avant toute exportation, souligne le communiqué du Conseil.

Par ailleurs, l’exportation de la noix de cajou brute par voies terrestres est interdite.

La campagne de commercialisation de la noix de cajou a démarré le 3 mars et se terminera le 31 octobre, le prix plancher d’achat au producteur ayant été fixé à  FCFA 500 le kilo.

© Commodafrica

Lu 484 fois Dernière modification le dimanche, 16 avril 2017 09:16
logo

Information, communication et plaidoyer pour l’élimination des barrières au commerce régional de l'Afrique de l'Ouest.

Newsletter

Subscribe to our newsletters to receive latest news and updates.
© 2017 Programme pour la Libre Circulation des Produits Agricoles en Afrique de l’Ouest - PROFAB. Tous droits réservés. Produit par le Profab